EN 13034 : Protection contre les Produits Chimiques Liquides

Si vous travaillez avec des produits chimiques liquides et que vos travailleurs courent le risque d’entrer en contact avec ceux-ci, vous cherchez certainement des vêtements de travail qui satisfont à la norme EN 13034. Cette norme concerne la protection contre les produits chimiques liquides, plus précisément les éclaboussures de produits chimiques liquides. C’est une nuance importante qui indique déjà que la norme EN 13034 est l’une des normes les plus complexes. Il est donc grand temps d’apporter quelques précisions.

 

QUELS SONT LES PRODUITS CHIMIQUES CONCERNES PAR LA NORME EN 13034 ?

Dans la norme EN 13034, la matière du vêtement doit être testée au niveau de la protection contre les éclaboussures de quatre produits chimiques liquides :

 

  • Acide sulfurique (dissout dans l’eau avec une concentration de 30%)
  • Soude caustique (dissoute dans l’eau avec une concentration de 20%)
  • o-xylène
  • butanol

 

 

Ce sont des produits chimiques très usuels que l’on utilise souvent dans la pratique. En général, les vêtements de travail avec la norme EN 13034 offrent une protection suffisante contre tous les acides et toutes les soudes (appelées aussi bases) qui sont solubles dans l’eau.

Lors du test la température des produits chimiques est de 20 ºC, avec une marge de 2 ºC. Le test détermine deux propriétés : 1) la quantité de liquide chimique qui est rejetée et 2) le pourcentage du liquide que la matière fait passer en 1 minute. Dans le tableau ci-dessous, on montre les critères pour la capacité de rejet et la perméabilité de la matière.

 

Classe Capacité de rejet
1 > 80%
2 > 90%
3 > 95%

 

Classe Perméabilité
1 < 10%
2 < 5%
3 < 1%

 

Ce qui rend la norme EN 13034 particulière, c’est que le test des produits chimiques doit être atteint pour seulement l’un des quatre produits chimiques liquides. Cependant, la plupart du temps, le test est atteint pour deux de ces produits chimiques, à savoir l’acide sulfurique et la soude caustique. Qu’en est-il des deux autres et des millions d’autres produits chimiques existants ? Standardisée, la norme EN 13034 connait donc une limitation, dont on est généralement trop peu conscient.

 

LIMITATION DE LA NORME EN 13034

Comment savoir si les vêtements de travail que vous achetez offrent la bonne protection pour votre travail ? Il arrive parfois que vous travailliez avec d’autres substances chimiques que celles qui ont été testées. Pensez à la pétrochimie, par exemple. Dans une raffinerie, on travaille avec des produits pétroliers et on ne les teste pas. C’est pourquoi nous recommandons aux clients de l’industrie chimique de toujours bien définir avec quels produits chimiques spécifiques leurs travailleurs entrent en contact. Ensuite, vous pouvez faire réaliser un test complémentaire, le cas échéant.

 

VETEMENTS MULTINORMES DE TRICORP AVEC LA NORME EN 13034

Nos vêtements de travail, qui satisfont à la norme EN 13034, font partie de notre large assortiment de vêtements multinormes. Si vous cherchez des vêtements de travail ayant une forte visibilité, nous vous conseillons alors nos vêtements multinormes bicolores. Nos vêtements multinormes sont disponibles en de nombreuses tailles, du XS au 7XL. Découvrez ici notre offre de vêtements de travail multinormes avec la norme EN 13034 :

Nous vous recommandons de toujours porter des vêtements 100% en coton sous votre vêtement multinorme.

 

LAVER LES VETEMENTS MULTINORMES AVEC LA NORME EN 13034

Vous pouvez porter plusieurs fois les vêtements multinormes de Tricorp. La matière de nos vêtements a d’ailleurs été également testée selon la norme EN 13034, une fois que la matière a été lavée. On commet toutefois encore des erreurs. C’est dû au composant donnant aux vêtements de protection leurs propriétés protectrices contre les produits chimiques liquides : le fluorocarbone. C’est un matériau que l’on utilise aussi dans les vêtements de pluie, par exemple. Si vous lavez vos vêtements de travail à la maison, on endommage la propriété protectrice du fluorocarbone. Faites les donc toujours laver par un professionnel.

 

VETEMENT DE TRAVAIL TYPE 6 CONTRE VETEMENT DE TRAVAIL TYPE PB6

La norme EN 13034 concerne les vêtements de type 6 et de type PB6. Le type 6 est la classe la plus basse de protection contre les produits chimiques, car il s’agit uniquement d’éclaboussures de produits chimiques liquides. D’autres types de vêtements concernent par exemple des produits chimiques sous forme de gaz ou de particules radioactives. Plus le risque est important, plus le type est élevé (le type 1 étant le plus élevé) et plus les exigences sont strictes.

La seule différence entre le type 6 et le type PB6 est que les vêtements de type 6 ont subi un test supplémentaire. C’est le test du mannequin, appelé aussi modified spraytest. Le test a pour but de déterminer si la construction du vêtement (donc pas seulement la matière) est résistante aux éclaboussures de produits chimiques. Dans ce cas, un sujet enfile le vêtement et est ensuite aspergé d’eau contenant un colorant. On constate ensuite si l’eau est passée à travers le vêtement.

Le test du mannequin n’est pas obligatoire. Il existe des vêtements spéciaux, comme les parkas, pour lesquels on ne peut pas faire ce test. Si ce test n’est pas réalisé ou n’est pas réussi, on désigne alors le vêtement de travail comme type PB6, pour autant que les autres tests obligatoires aient été réussis. On autorise dès lors l’industrie à proposer des vêtements simples (pas nécessairement une combinaison ou un ensemble pantalon et veste) qui ne relèvent pourtant pas de la norme EN  13034n.

 

AUTRES EXIGENCES DANS LA NORME EN 13034-NORM

Outre le test sur les produits chimiques, d’autres tests sont obligatoires pour la norme EN 13034, mais ils sont décrits dans la norme EN 14325. Cette norme décrit en détails les méthodes de test pour les matières et coutures des vêtements de protection contre les substances chimiques liquides. On fait un test au niveau de la résistance au frottement, de la traction, de la résistance à la rupture et de la résistance à la perforation. Pour ce faire, il faut atteindre le niveau de performance le plus bas.

 

EN SAVOIR PLUS ?

Si vous voulez en savoir davantage sur la norme EN 13034 ou sur nos vêtements multinormes, n’hésitez pas à nous contacter !

 

Retour à la vue d'ensemble