Le pantalon de travail par excellence

Le pantalon de travail par excellence est le jeans. Levi Strauss fabriquait des pantalons de travail pour des chercheurs d’or insatisfaits.

L’HISTOIRE DU BLUE-JEANS

 

Levi Strauss a émigré vers l’Amérique en 1847. Le pays des mines et de la ruée vers l’or. C’est ici que Levi confectionnait des pantalons (des salopettes arrivant à la taille) en toile à voile pour les mineurs. La toile à voile s’épuisa et Strauss était contraint de chercher une alternative. Levi Strauss a opté pour un coton solide (serge avec un effet trame) portant le nom de « Serge de Nîmes ». La serge de Nîmes est devenue « de Nîmes », pour finir en « denim ».

 

Il s’avéra que les poches des pantalons ne résistaient pas au travail rude des mineurs et Levi chercha donc une solution. Et cette solution, il la trouva dans une lettre du tailleur Jacob Davis. En 1872, Jacob envoya une lettre à Strauss avec la suggestion d’utiliser des rivets pour renforcer les poches des pantalons. Strauss et Davis demandèrent ensemble le brevet pour le premier denim et ceci constitua le lancement de la première marque de jeans : Levi Strauss & Co.

 

BLUE-JEANS

Les jeans sont également parfois appelés des blue-jeans. Ce nom aussi est une déformation. Le fil de chaîne du denim était coloré avec du « bleu de Gênes » et ce dernier s’est rapidement transformé en « blue-jeans ». La couleur du jeans est si caractéristique qu’on désigne encore souvent ces pantalons par le terme « blue-jeans ». Le denim aussi est si lié à ces pantalons qu’on utilise également le terme « denim » pour les désigner. En néerlandais, ils sont désignés par le mot « spijkerbroek », qui signifie « pantalon à clous (rivets).

 Voir les pantalons de travail

LA NAISSANCE DU JEANS

Le modèle classique du premier jeans a changé au cours de la Deuxième Guerre mondiale : la salopette arrivant à la taille a laissé la place au précurseur de l’actuelle génération de jeans. La marine américaine fut elle aussi conquise par les blue-jeans : les hommes portaient ces pantalons de travail pendant leur temps libre aussi et ont fait du jeans un article de mode. Et puisque les soldats américains se sont également battus en Europe, le jeans a été popularisé ici aussi.

 

UNE IMAGE REBELLE

Le nouvel article de mode n’était pas immédiatement accueilli à bras ouverts. Cependant, les hippies et les blousons noirs raffolaient de ce pantalon robuste et c’est ce qui a donné l’image rebelle au jeans. Les jeans étaient donc vendus « sous le comptoir » aux premiers amateurs.

 

UN ARTICLE DE MODE

Le jeans n’est plus seulement un pantalon de travail. Et il n’est plus non plus réservé aux groupes et sous-groupes les plus rebelles. L’indestructible et confortable jeans est toujours apprécié comme pantalon de travail, affirmation de rébellion et article de mode. Le modèle classique à 5 poches n’a pas beaucoup changé depuis son introduction, mais le nombre de lavages (comme le stone wash) et de finitions a quant à lui énormément augmenté sous l’influence de la mode.

 

TRICORP

L’histoire de Levi Strauss est aussi l’histoire de Tricorp : la confection de vêtements de travail qui permettent aux professionnels de tirer le meilleur profit de chaque jour de travail.

voir pantalon de travail

Retour à la vue d'ensemble